" Est-on prédestiné ? "

Mis à jour : 6 août 2020

Notre vie est-elle écrite à l’avance ?

Nos rencontres, nos échecs, nos réussites, ces événements vont-ils se produire quoi qu’il arrive, s’agissant de notre destiné ?

Si c’est le cas, le hasard existe-t-il ? Ce que nous croyons être des choix volontaires le sont-ils vraiment ?



Quand on pense au destin, cela nous renvoie d’abord à quelque chose de spirituel, de presque religieux. En effet, qui d’autre qu’un dieu, une intelligence ou puissance supérieure serait en mesure de connaître le destin de quelqu’un, autrement dit son futur ?


Cela peut aussi vous renvoyer aux forces mystiques. Voyante, medium, il semblerait, quelles que soient vos croyances, que certaines personnes aient le don de lire l’avenir.

Est-ce vraiment le cas ? Voient-elles vraiment le futur ?

Comme à mon habitude, je n’ai pas la réponse à toutes ces questions, mais en ouvrant une réflexion, on peut en trouver certaines.

Omniscients inconscients


Tout d’abord, nous avons tous la capacité de lire l’avenir, au moins à court terme.


Imaginez que vous soyez debout, tenant un verre de vin à la main, dans votre cuisine, dont le sol est entièrement carrelé. Le verre vous échappe et vous faites votre possible pour le rattraper. Pourquoi ? Parce que vous savez ce qui va se passer. Vous savez que le verre va se briser au sol. Que le vin va se répandre. Qu’il va falloir nettoyer. Que cela va vous agacer. D’une certaine manière, vous lisez dans l’avenir.

Ce qui vous le permet, ce sont vos connaissances et votre expérience.

Vous savez que le carrelage est plus dur que le verre, que ce dernier va se briser à son contact. Vous savez que le verre ne mettra qu’une demi-seconde à atteindre le sol et que c’est dans ce laps de temps que vous devez le rattraper.

Vous savez que le vin ne restera pas dans le verre, qu'il va se déverser au sol.

Vous savez même qu’il va se répandre sur environ un mètre carré.

Tout cela vous le savez car vous avez déjà fait tomber un verre, de vin ou autre.

Ce sont à la fois votre expérience et vos connaissances acquises qui vous le permettent. Vous êtes conscient par exemple qu’il y a peu de chance que le verre ne se brise pas et que le vin reste à l’intérieur. Encore moins de chance que le verre rebondisse sur le sol et revienne gentiment s’installer sur le plan de travail.  


Pourquoi cet exemple ? Pour attirer votre attention sur le fait que connaître précisément un phénomène, un mécanisme comme la loi de la pesanteur, des matériaux, permet de connaître l’avenir d’une situation.

De la même manière, je pense que quelqu’un qui connaîtrait très bien le fonctionnement humain, qui aurait une haute sensibilité aux énergies, peut être en mesure de connaître son avenir, du moins ses grandes lignes, celui de quelqu’un d’autre, d'une situation, comme le font certains mentalistes en quelques sorte.

Le fabricant d’un ordinateur est en mesure de connaître les conséquence précises de telle ou telle manipulation, tout comme un expert dans ce domaine. De même, notre "fabricant", appelez le créateur ou autre, est aussi en mesure de connaître notre avenir, car il connaît parfaitement nos mécanismes. Un "expert" du comportement humain pourrait l’être aussi.

Notre inconscient joue un rôle prépondérant dans ce cas. Pourquoi ? parce que 95% du temps ce sont des comportements dont nous n'avons pas conscience qui nous pilotent. Ce sont des mécanismes et des programmes que nous acquérons très tôt dans notre vie.

Cela nous amène à vivre une situation et a nous mentir à nous même, car c'est notre inconscient qui dirige la machine. Nos schémas et programmes agissent profondément en nous et notre inconscient dirige en très grande partie notre vie. Ainsi quelqu’un qui serait très sensible à votre schéma inconscient serait capable de lire une partie de votre avenir comme dans un livre, comme dans le code d'un ordinateur. Il saurait déceler les mécanismes profonds qui forcément vont vous conduire vers telle ou telle situation. Il peut même, tel un manipulateur, influencer votre comportement et votre inconscient.

Auto-validation, auto-sabotage & effet placébo

Un autre aspect important est à prendre en considération : l’auto-validation et l'auto-sabotage.

Il a été prouvé médicalement que le cerveau est capable de changer la chimie du sang et donc l’environnement des cellules en fonction de ce qu’il pense. Réellement. (voir « biologie des croyances » de Bruce Lipton). Ainsi, un homme à qui l’on annonce, même par erreur qu’il est atteint d’un cancer, qu'il ne lui reste que six mois à vivre, a de fortes chances effectivement de mourir rapidement s’il croit à la véracité de cette information pourtant erronée.

Son cerveau va assimiler cette idée, et l'auto valider. Cela aura une influence directe sur son état de santé afin de l'auto réaliser.

Cela fonctionne aussi dans l’autre sens.

L’effet placébo est connu en médecine. La simple idée de prendre un médicament donne au patient la sensation d’aller mieux. Son état de santé s’améliore dans les mêmes proportions qu'il ait reçu un médicament ou bien un placébo, c’est-à-dire du sucre sans aucun élément actif.

C’est bien son cerveau et la pensée qu'il a généré qui est à l’origine de la guérison.


Peut-être pensez-vous que cela se vérifie dans des cas assez simples, mais pas dans des maladies plus graves nécessitant de la chirurgie par exemple.

En 2002, le Dr Bruce Moseley a publié une étude portant sur des patients atteints d’arthrite du genou.

Dans les deux groupes constitués pour l’étude, certains ont bénéficié d’une chirurgie réparatrice du genou ; leur cartilage a été cureté ou la matière responsable de l’inflammation retirée.

Dans le second groupe, tout a été fait comme pour une intervention classique, mais avec une « fausse » chirurgie. Les incisions habituelles ont été faites. Le genou à même été aspergé d’eau salée pour simuler le bruit d’une intervention classique. Au bout de quarante minutes, les incisions ont été recousues comme dans une chirurgie habituelle.

Tous les patients reçurent les mêmes soins post-opératoires, dont un programme d’exercices.

Le chirurgien eut du mal à croire aux résultats.

L’état de tous les patients, quelle que soit la chirurgie, réelle ou "fausse", s’est amélioré.

L’un des patients, Tim Perez, qui marchait à l’aide d’une canne avant l’opération, peut aujourd’hui jouer au basket-ball avec ses petits-enfants. Il n’a su que deux ans après qu’il n’avait en réalité pas été opéré. Il a déclaré :

« Dans ce monde, avec l’esprit tout est possible. Je sais que l’esprit peut accomplir des miracles. »

Pourquoi cet exemple. Pour montrer à quel point le cerveau est puissant, dans le bon comme dans le mauvais sens.

Si je vous dis que vous n’y arriverez pas et que vous y croyez, alors c’est certain vous n’y arriverez pas et inversement.


Si je vous dis que vous allez rencontrer l’amour de votre vie dans un mariage, non seulement vous serez plus ouvert lors des cérémonies auxquelles vous serez, mais ferez aussi plus d’efforts pour être à votre avantage afin d'auto valider cette prophétie. Et si par hasard, vous rencontrez effectivement quelqu’un lors d’un de ses événements, vous allez accorder encore davantage de crédit à cette croyance, vous investir pleinement dans cette relation, et probablement la faire réussir ou ne pas voir les problèmes éventuels. Vous serez plus enclin à préserver cette relation puisque votre cerveau a enregistré qu’il s’agissait de l’amour de votre vie et s’en est convaincu.

Tout ce mécanisme est inconscient mais réel.


Ainsi, les pensées, idées, concepts, enseignés et imprimés dans votre cerveau dans votre plus jeune âge y sont gravés et constituent inconsciemment votre destinée. vous êtes comme programmé.

« Ce qui rend le cerveau du petit enfant très vulnérable, c’est en particulier le mode de fonctionnement de son cerveau à cet âge-là. L’état cérébral du tout-petit est très différent de celui qu’il aura à l’âge adulte, il est extrêmement plus réceptif mais est incapable d’analyser ou de trier. »

Pendant les cinq premières années de vie, le cerveau d’un enfant fonctionne majoritairement en ondes thêta. Pour bien comprendre, le cerveau d’un adulte doit être endormi ou sous état d’hypnose pour accéder au même état. Lorsque les ondes thêta sont prédominantes, c’est l’état dans lequel le cerveau est le plus réceptif, mais le moins apte à analyser.

C’est cet état que l’on rencontre le plus fréquemment chez l’enfant de 0 à 5 ans lorsqu’il est éveillé. L’état thêta est le plus favorable pour lui pour « télécharger » de nouvelles informations, il s’imbibe de tout ce qu’il reçoit, que cela soit le meilleur comme le pire.


Alors sommes-nous prédestinés ? D’une certaine manière oui, tout du moins extrêmement conditionné inconsciemment. Mais nous avons le pouvoir de changer cela, de changer nos pensées. De corriger notre éducation, nos schémas, par la pensée et par l’exercice, et ainsi d’une certaine manière changer notre destin.


Les biologistes ont longtemps cru que tous nos futurs maux étaient déjà contenus dans nos gênes.

Un cancer, une arthrose, une maladie, tout serait gravé dans le code génétique, au cœur de nos cellules. Pourtant les dernières études en épigénétique ont prouvé que ce n’était pas le cas et que l’environnement, autrement dit le sang et ce qu’il contient, hormones et protéines, était davantage responsable de notre état de santé. C’est ce que nous mangeons, ce que nous respirons, mais aussi ce que le cerveau injecte dans notre sang qui définit notre état.

C’est notre cerveau qui fabrique les hormones responsables du bonheur (endorphine, dopamine, ocytocine par exemple) mais aussi celles responsables du stress ou de la peur (la cortisol ou l’adrénaline par exemple). Il les répand dans notre corps et nos cellules réagissent à leurs stimuli, négativement ou positivement.

Et savez-vous ce qui décide notre cerveau à produire telles ou telles hormones ?

Nos pensées, tout simplement.


Nos réactions face aux évènements et notre mode de vie, vont générer des pensées, que nous pouvons maîtriser et modifier. Nous avons le pouvoir d’apprécier le positif d’une situation. Nous avons la capacité de changer des peurs en défi, des craintes en espoir, le négatif en positif, et ainsi produire un environnement sain pour notre corps et notre esprit, et … changer notre destin.

Alors quid des signes ? Des coïncidences étranges ? Des rencontres qui n’avaient que peu de chances d’arriver et qui arrivent tout de même ?


Cela n’engage que moi, mais je crois que les signes sont vraiment des signes. Je crois en la présence d’anges ou de puissances (appelez cela comme vous voulez) qui veillent sur chacun de nous et qui parfois donnent un coup de pouce.

Je crois que les coïncidences étranges sont aussi liées à cela.


Pour les rencontres, je crois davantage aux énergies. Les recherches toujours de Bruce Lipton (oui je vous l’ai dit c’est mon mentor maintenant) en associant biologie et physique quantique, montre à quel point les énergies influencent nos vies, jusqu’au niveau cellulaire.

Si vous observez la base de la matière, l’atome, vous constaterez que nous ne sommes en réalité que de l’énergie et uniquement de l’énergie. C’est pourquoi je pense que ces dernières jouent un rôle prépondérant dans nos rapports aux autres, dans nos rencontres.

Ne dit-on pas que l’on est attiré vers quelqu’un d’autre comme un aimant parfois ?

Je pense que les énergies s’attirent et attirent. Ce que vous ressentez,les ondes positives, le fait d’être en phase avec l’autre, l’attirance inexpliquée, sont réels. Il s’agit réellement d’ondes et d’énergies qui entrent en interaction et se répondent. Elles peuvent même se ressentir à distance. Cet aspect fera bientôt l’objet d’un article, mais certaines expériences et recherches récentes ont montré que l’on pouvait même « synchroniser » nos énergies avec une autre personne. Fascinant.

Alors pour résumer, beaucoup d’aspects de la vie nous échappent.

Manque de connaissance ou d’ouverture parfois, ce que nous ne savons nommer ou expliquer est souvent associé au destin ou au divin. Il y a bien des énergies, des forces qui influent sur nos vies, mais pour la plupart, notre destinée est forgée par notre éducation, notre environnement et notre inconscient.

Reprendre la main demande du temps, des efforts et une réelle volonté de changer, mais il est possible de reprendre le contrôle et de créer son propre chemin, d’être enfin libre.

Cela passe par une forme de déprogrammation, l’intégration de nouveaux « programmes » mais aussi par l’expérimentation, la sortie de sa zone de confort.


Changer son point de vue sur les événements de notre vie et modifier ses pensées est aussi essentiel. Ce réflexe permet d’orienter sa vie de manière positive.

Cette attitude vous permettra de vous ouvrir à un monde bien plus grand et à de nouvelles destinées dont vous aurez la maîtrise et que vous aurez choisi. Nous explorerons bientôt ces pistes-là lors de futurs articles. :)


Pour conclure, quoi de mieux qu'une citation de Mahatma Ghandi qui résume toute cette idée :


" Vos croyances engendrent vos pensées, vos paroles engendrent vos gestes, vos gestes engendrent vos habitudes, vos habitudes engendrent vos valeurs et vos valeurs engendrent votre destin."



54 vues0 commentaire
  • Icône Instagram blanc

© 2023 par PapaMia